Fontaine- la -Mallet
Fontaine- la -Mallet

Origine du nom de Fontaine la Mallet

 

Il y a 200 000 ans, des hommes préhistoriques vivaient dans notre région. Du néolithique (3000 ans av JC) nous sont parvenus de nombreux outils découverts dans les labours entre Octeville-sur-mer et Fontaine la Mallet. Ce qui marque le début de la sédentarisation.

 

La première mention écrite de notre village date du XIème siècle. En effet, une abbesse de Montivilliers achète 100 acres de terre à Fontaine la Mallet pour en employer les revenus à la construction de son église abbatiale de Sainte Marie : « in villâ que dicitur Fontenes ad opus ecclesiae Sancta Mariae ». Fontenes ou Fontes qui signifie en latin fontaines ou sources est à l’origine de l’appellation de notre commune, ce qui paraît plausible car de nombreuses sources émergent du sol. A l’une d’elle, Saint Valéry, au début du VIIè siècle aurait baptisé des villageois convertis. L’église paroissiale se dénomme Saint Valléri–les–sources, selon un arrêté déclaré sous la Terreur. Dans un registre du secrétariat de l’archevêché de Rouen, datant de 1479-1480, on peut lire « Parochia de Fontibus la mallet », ce qui signifie « paroisse de Fontaines la Mallet ». Pourquoi Mallet ? Ceci est sans doute dû à la présence des premiers seigneurs : les Malet de Graville vers 1200-1300. Fontaine la Mallet est le second fief de haubert relevant du marquisat de Graville. Guillaume Malet donna aux religieux du prieuré de Graville le patronage de certaines églises dont celle de Saint Valéry de Fontaine. Vous avez pu relever des modifications de l’orthographe : Fontaine devrait s’écrire Fontaines. De la même manière, Mallet prend 2 L peut-être pour différencier le nom patronymique de celui du fief.              

Les armoiries

 

Les armoiries de la commune de Fontaine La Mallet, dessinées par M. Jacques Pilon et homologuées le 15 juillet 1985, intègrent le blason des Seigneurs de Malet. L’écu à bandes est composé des fermaux (boucles de ceinture) du blason des Seigneurs Malet de Graville, des léopards de Normandie et de la rivière de Fontaine semée d’épis de blé, ces derniers soulignant la particularité agricole de Fontaine la Mallet. Le manteau comporte la croix de guerre 1939-1945 décernée à la commune et la devise "Aqua Fons Vitae" qui signifie "Eau, Source de Vie"

L'église

 

Origine du nom du Saint Patron de la paroisse

Saint Valéry était un petit berger d’Auvergne prénommé Walaric qui, grâce à un oncle religieux fut admis au nombre des novices en premier lieu dans le cloître d’Automnont. Après plusieurs années passées dans différents cloîtres, où il fut remarqué pour ses grandes qualités, il fut reçu par le roi de Neustrie qui lui donna la terre de Leuconnay, à l’embouchure de la Somme.

Jusqu’à sa mort en 622, il ne cessa de travailler à la conversion des laïcs à travers mille affronts et mille dangers. En effet, bien souvent, les paysans en voyant briser leurs idoles et abattre leurs chênes sacrés se jetaient sur lui avec des cris de mort, mais son calme et sa douceur les désarmaient.

Saint Valéry parait avoir été le premier missionnaire de cette vallée, comme du littoral de la Manche. On retrouve d’ailleurs son nom dans des communes telles que Saint Valéry sur Somme ou encore Saint Valéry en Caux.

Près de la source qui porte son nom à la sortie nord de notre village, au bas de la rue de Fréville, la tradition veut qu’il ait baptisé.

Jusqu’au milieu du XVIème siècle, la paroisse n’a pas de châtelain en titre, les registres sont tenus par des desservants ou par des vicaires et il faut attendre 1566 pour qu’un curé en titre soit nommé à Fontaine la Mallet. Il s’agit de Richard Videcoq, curé ecclesiae parrochialis Sancti Valarici de Fontibus la Malet.

L’église dans l’histoire de Fontaine la Mallet

1944, le village de Fontaine la Mallet est détruit à 99 %, sous les bombardements. L’église Saint Valéry ne résiste pas plus que les autres bâtiments alentours. Seul le clocher campanile, datant du XIIème siècle subsiste, mais son état nécessite sa destruction.

Mais chaque village a son clocher. La reconstruction de l’église fut donc décidée et la pose de sa première pierre eut lieu le 25 octobre 1954. Les travaux furent menés par l’entreprise Robert selon les plans de l’architecte Serge Zoppi, contemporain d’Auguste Perret. Le presbytère est d’un style identique, c’est-à-dire composé de briques rouges, silex et béton. Le dessin de sa flèche en béton représente des épis de blés rappelant la ruralité de la paroisse.  Pour la petite histoire, l’église possédait son coq, mais des échafaudages enlevés trop tôt de son clocher, ne permirent plus la pose de ce traditionnel ornement. Ce n’est que vingt ans plus tard, grâce à la générosité d'un Fontainais, que celui-ci fut installé sur le faîte de la croix surplombant le clocher à quelque 31 mètres, en présence de la télévision régionale. Malheureusement, toutes ces années passées ont fait tomber dans l’oubli le nom de l’artiste ayant réalisé cette œuvre. 

A l’intérieur de l’église, deux roues de charrettes, offertes par les agriculteurs, servent de lustres. Un lutrin du XVème siècle et la porte du tabernacle de l’ancienne église relient le présent édifice au passé ainsi que trois belles statues en bois, l’une représentant Saint Valéry date du XVIIème siècle, l’autre, la Vierge Marie tenant l’enfant  Jésus dans ses bras. Enfin, La troisième représente Saint Blaise, évêque.

Depuis le 26 novembre 2001, l’église de Fontaine la Mallet, ainsi que son presbytère, l’escalier,  les murs de terrasse et d’enclos ont été inscrits sur l’inventaire supplémentaire des monuments historiques grâce à leur construction en briques et silex, qui constitue une singularité du patrimoine d XXème siècle. Depuis le 24 juin 1998, Fontaine la Mallet appartient à la paroisse de la Pointe de Caux.

 Mémorial de la Bataille du Havre, de sa libération et des communes limitrophes

 

La commune de Fontaine la Mallet reste marquée par les évènements qui ont conduit à la libération du Havre.

Le 8 septembre 1944, notre village, bien que situé en dehors de la zone à bombarder, reçoit des projectiles. De nombreuses personnes sont tuées ou blessées. La mairie-école est anéantie à 8h30. Toutes les archives sont détruites. Le 10 septembre, c ‘est l’opération ASTONIA : nom de code de l’assaut final du Havre.

 

Un mémorial a été inauguré le 10 septembre 2000. Sa pièce maîtresse est un char Churchill MK VII offert par le musée des blindés de Bovington et les vétérans.

 

Un fossé anti-char et une passerelle d’assaut de moindre importance permettent d’imaginer les différents obstacles et leur franchissement.

Chaque année les vétérans britanniques viennent se recueillir devant les plaques de leur régiment apposées sur le mur édifié en 2002 ; Ils rendent hommage à tous les disparus qui se sont battus pour notre liberté.

  

                  

 

 

 

 

 

 

 


             LA MAIRIE


 

 

 

Mairie de

FONTAINE-LA-MALLET

BP 53

22 Avenue Jean Jaurès

76290 FONTAINE-LA-MALLET

 

Tél  : 02.35.55.97.45

Fax : 02.35.55.07.88

mairie@fontainelamallet.fr

 

Bureaux ouverts :

du lundi au vendredi

de        9 H 00 à 12 H 00

et de  13 H 00 à 17 H 00

Fermés le mardi après-midi

 

 

 

 

 

 

MENUS DES ECOLES

Jean Monnet

Jean Ferbourg

 

Lien vers la CODAH

Lien vers le Syndicat Mixte des Bassins Versants de la Pointe de Caux

http://www.smbv-pointedecaux.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le concours des illuminations de Noël est ouvert à tous les Fontainais.

Inscriptions en Mairie jusqu'au 22 décembre 2017.

-------------------------------------------------------

Enquête téléphonique sur la collecte et recyclage des déchets par la société 03S ma,datée par la CODAH à dater du 13/11/17 pour une durée de 15 jours.

------------------------------------------------------

Campagne de sensibilisation en porte à porte sur la commune du 4 au 30 décembre 2017.